HOME RUN CONCEPT
Maîtrise d'œuvre à Trois-Bassins
44 Rue Des Navigateurs, Bâtiment Mikado - 1er étage, 97434 Saint-Gilles les Bains
 
06 92 74 20 41

Comment choisir un terrain ?

La topographie d’un terrain peut engendrer des surcoûts insoupçonnés.

 

Dans le choix d’un terrain, le prix n’est pas le seul indicateur à prendre en compte. Nous allons tenter de vulgariser l’ensemble des éléments à prendre en compte afin que vous choisissiez le meilleur terrain pour la construction de votre villa individuelle.

 

L’ensemble des points abordés peuvent être extrapolés sur des projets de plus grande ampleur, les surcoûts en seront plus importants.

 

1 – Possibilité de raccordement au tout-à-l’égout

Le raccordement au tout-à-l’égout est le premier point à prendre en considération.

En effet, si aucun réseau d’égout n’est disponible, vous aurez l’obligation de faire installer une fosse septique, le surcoût sur votre construction sera alors d’environ 8 à 10K€.

Dans le cas où le raccordement est possible, mais que l’altimétrie de votre terrain est inférieure au niveau de l’égout, vous serez contraint d’installer une pompe de relevage, ce qui induit un surcoût au moins équivalent au 2/3 du prix de la fosse septique.

 

2 – La surface constructible

Lorsque vous achetez une parcelle de terrain constructible, vous devrez vous référer au PLU de la commune concernée pour définir la surface maximale que vous pourrez construire.

Attention, les contrôles sont fréquents.

Pour cela, nous vous recommandons de faire appel à un architecte qui s’occupera de faire ces démarches à votre place; dans le cas contraire, vous devrez vous rendre au service urbanisme de la commune concernée.

 

3 – La végétation sur place

Rares sont les propriétaires-vendeurs qui acceptent de défricher le terrain avant la vente.

Ainsi, dans le cas où vous achèteriez un terrain complètement en friche, il vous incombera de faire réaliser ces travaux. Cela représente un impact conséquent sur le budget, d’autant s’il y a des arbres à abattre.

 

4 – La présence de roches

La présence de roches sur votre parcelle nécessitera, au moment des terrassements, l’utilisation d’un engin spécifique que l’on appelle brise-roches.

L’utilisation d’un brise-roches est longue, répétitive et bruyante pour le voisinage. Hormis ces nuisances sonores, le surcoût sur le prix des terrassements peut être multiplié par 3.

 

5 – Cas d’un terrain en pente

Comme vous devez vous en douter, construire sur un terrain plat est moins complexe, donc moins couteux, que construire sur un terrain en pente.

Mais pour quelles raisons ?

En tant que maître d’ouvrage, vous avez l’obligation de faire réaliser une étude de sol, par un bureau d’étude géotechnique.

Cette étude permet de connaitre le niveau du « bon sol », altimétrie d’ancrage des fondations de la bâtisse.

Sur un terrain plat, il vous en coûtera environ 2000€ pour la réalisation de 3 à 4 sondages réalisés avec une pelle mécanique, sur une profondeur de 2m.

Point important : Imaginons que vous ayez construit une villa sans réaliser d’étude de sol. 5 ans plus tard des fissures inquiétantes font surface. Sachez que l’assurance Décanale de l’entrepreneur de Gros œuvre ne couvrira pas les réparations.

Pourquoi ? Vous n’avez pas répondu à votre obligation de maître d’ouvrage (vous) et n’avez pas fait d’étude de sol.

Sur un terrain en pente, il sera nécessaire de réaliser des sondages sur une profondeur allant de 5 à 8m. Ce travail est impossible à réaliser avec une simple pelle mécanique. Il vous sera donc facturé des essais pressiométriques sous la forme de “carottages” permettant d’atteindre ces profondeurs. Compter environ 4 à 5000€ pour réaliser l’étude sur cette typologie de terrain.

De plus, dans la majorité des cas, un terrain pentu, vous obligera à opter pour des modes constructifs plus complexes, qui représentent un surcoût d’environ 20% à 30% sur le lot gros œuvre.

 

6 – L’absence de plan topographique

Le vendeur d’un terrain à l’obligation légale de faire réaliser un plan de bornage et topographique de la parcelle en vente.

Cependant, peu de vendeurs les réalisent par manque de moyens financiers.

Nous vous conseillons de faire réaliser cette mission par un géomètre expert, afin de connaitre, dès l’élaboration des plans, la topographie de la parcelle et d’éviter ainsi des travaux supplémentaires du type :

  •  Mur de soutènement
  •  Déblais complémentaires
  •  Remblais complémentaires
  •  Remblais techniques, …

Il n’est pas rare de voir des projets avec un surcoût de 30 à 40K€ à cause de l’absence du plan topographique au moment de la réalisation des plans.

La réalisation d’un plan topographique vous coûtera environ 1500€.

 

Home Run Concept vous accompagnons et vous mettons en garde sur toutes les contraintes de votre terrain afin de vous éviter des mauvaises surprises suite à la signature votre compromis.

La topographie d’un terrain peut régulièrement engendrer des surcoûts insoupçonnés.

 

Dans le choix d’un terrain, le prix n’est pas le seul indicateur à prendre en compte. Nous allons tenter de vulgariser l’ensemble des éléments à prendre en compte afin que vous choisirez le meilleur terrain pour la construction de votre villa individuelle.

 

L’ensemble des points abordés peuvent être extrapolés sur des projets de plus grande ampleur, les surcoûts en seront plus importants.

 

  • Possibilité de raccordement au tout-à-l’égout

Le raccordement au tout-à-l’égout est le premier point à prendre en considération.

En effet, si aucun réseaux d’égout n’est disponible, vous aurez l’obligation de faire installer une fosse septique, le surcoût sur votre construction sera alors d’environ 8 à 10K€.

Dans le cas où le raccordement est possible, mais que l’altimétrie de votre terrain est inférieur au niveau de l’égout, vous serez contraints d’installer une pompe de relevage, ce qui induit un surcoût au moins équivalent au 2/3 du prix de la fosse septique.

 

  • La surface constructible

Lorsque vous achetez une parcelle de terrain constructible, vous devrez vous référer au PLU de la commune concernée pour définir la surface maximale que vous pourrez construire.

Attention, les contrôles sont fréquents.

Pour cela nous vous recommandons de faire appel à un architecte qui s’occupera de faire ces démarches à votre place; dans le cas contraire, vous devrez vous rendre au service urbanisme de la commune concernée.

 

  • La végétation sur place

Rares sont les propriétaires-vendeurs qui acceptent de défricher le terrain avant la vente.

Ainsi, dans le cas où vous achèteriez un terrain complètement en friche, il vous incombera de faire réaliser ces travaux. Cela représente un impact conséquent sur le budget, d’autant plus s’il y a des arbres à abattre.

 

  • La présence de roches

La présence de roches sur votre parcelle nécessitera, au moment des terrassements, l’utilisation d’un engin spécifique que l’on appelle brise-roches.

L’utilisation d’un brise-roches est longue, répétitive et brillante pour le voisinage. Hormis ces nuisances sonores, le surcoût sur le prix des terrassements peut être multiplié par 3.

 

  • Cas d’un terrain en pente

Comme vous devez vous en douter, construire sur un terrain plat est moins complexe, donc moins couteux, que construire sur un terrain en pente.

 

Mais pour quelles raisons ?

En tant que maître d’ouvrage, vous avez l’obligation de faire réaliser une étude de sol, par un bureau d’étude géotechnique.

Cette étude permet de connaitre le niveau du « bon sol », altimétrie d’ancrage des fondations de la bâtisse.

Sur un terrain plat, il vous en coûtera environ 2000€ pour la réalisation de 3 à 4 sondages réalisés avec une pelle mécanique, sur une profondeur de 2m.

 

Point important : Imaginons que vous avez construit une villa sans réaliser d’étude de sol. 5 ans plus tard des fissures inquiétante fond surface. Sachez que l’assurance Décanale de l’entrepreneur de Gros œuvre ne couvrira pas les réparations.

 

Pourquoi ? Vous n’avez pas répondu à votre obligation de mettre d’ouvrage (vous) et n’avais pas fait d’étude de sol.

 

Sur un terrain en pente, il sera nécessaire de réaliser des sondages sur une profondeur allant de 5 à 8m. Ce travail est impossible à réaliser avec une simple pelle mécanique. Il vous sera donc facturé des essais pressiométriques sous la forme de “carottages” permettant d’atteindre ces profondeurs. Compter environ 4 à 5000€ pour réaliser l’étude sur cette typologie de terrain.

De plus, dans la majorité des cas, un terrain pentu, vous obligera à opter pour des modes constructifs plus complexes, qui représentent un surcoût d’environ 20% à 30% sur le lot gros œuvre.

 

  • L’absence de plan topographique

 

Le vendeur d’un terrain à l’obligation légale de faire réaliser un plan de bornage et topographique de la parcelle en vente.

Cependant, peu de vendeurs les réalisent par manque de moyens financiers.

Nous vous conseillons de faire réaliser cette mission par un géomètre expert, afin de connaitre précisément, dès l’élaboration des plans, la topographie de la parcelle et d’éviter ainsi des travaux supplémentaires du type :

 – Mur de soutènement

 – Déblais complémentaires

 – Remblais complémentaires

 – Remblais techniques, …

 

Il n’est pas rare de voir des projets avec un surcoût de 30 à 40K€ à cause de l’absence du plan topographique au moment de la réalisation des plans.

La réalisation d’un plan topographique vous coûtera environ 1500€.

 

Home Run Concept vous accompagnons et vous mettons en garde sur toutes les contraintes de votre terrain afin de vous éviter des mauvaises surprises suite à la signature votre compromis.

 

Réalisation & référencement Aditec

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.